Le métier

Le titulaire de ce BTS est un mécanicien capable de diagnostiquer une panne sur un engin de chantier, de conseiller l'utilisateur et de veiller à l'application de toutes les réglementations et consignes de sécurité.

Le technicien supérieur d'un service après-vente est l'interlocuteur du responsable du service ou du chef d'entreprise. En relation directe avec la clientèle, le personnel et les fournisseurs, il doit maîtriser l'anglais.

Sa connaissance des contraintes du terrain et des engins lui permet d'apprécier l'adéquation d'un engin à un chantier. Formé à l'expertise et au conseil, son rôle consiste à proposer des solutions et à rendre le matériel le plus performant possible.

Par ailleurs, il doit acquérir une culture juridique et réglementaire pour traiter les litiges pouvant survenir avec la clientèle.

A un poste d'encadrement, il prend en charge la gestion d'un service, l'organisation des activités et la répartition des tâches au sein de l'équipe. Il peut aussi être amené à concevoir le plan de formation de ses collaborateurs.

Exemples de métiers : Responsable du service après-vente

Technicien/ne en engins de travaux publics

Conditions d'admission

Elle s'adresse aux titulaires du Bac Techno STI2D, du Bac S et des Bacs Pros des équipements, des matériels (options A/B/C) et des véhicules (options A/B/C).

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux et technologiques. Le parcours est complété par 6 à 10 semaines de stage en entreprise en fin de première année.

Dans le BTS Maintenance et après-vente des engins de travaux publics et de manutention, on retrouve les enseignements suivants :

- Français

- Mathématiques

- Sciences physiques

- LV1

- Domaine économique et social

- Domaine technique

- Génie civil et matériel de travaux publics

- Modélisation et étude prédictive des systèmes mécaniques

- Etude expérimentale et maintenance des matériels de travaux publics

Débouchés et poursuite d'études

Le BTS est conçu pour permettre une insertion directe dans la vie active. Cependant, avec un bon dossier ou une mention à l'examen, des poursuites d'études sont possibles en licence professionnelle (notamment les spécialités techniques ou technologies avancées de maintenance) ou en CPGE Classe préparatoire technologie industrielle post-bac+2 (ATS) pour intégrer une école d'ingénieurs.

Après un an d'expérience professionnelle, il est également possible de préparer le diplôme d'expert en automobile en bénéficiant de dispenses de certaines unités de formation.

Exemples de formations poursuivies :

- CPGE Classe préparatoire ATS ingénierie industrielle

- Licence pro commerce spécialité commerce de matériel de travaux publics et véhicules industriels

- Licence pro travaux publics spécialité conduite de projets de travaux publics.
 

 Télécharger la brochure de la formation

 

 

Comment s'inscrire

L'ouverture sur Internet du portail "Admission Post Bac" permet, dans un premier temps, de s'informer sur l'ensemble des formations proposées. Dans un 2ème temps, il permet de candidater dans les formations et de suivre son dossier, jusqu'à la validation de la proposition d'admission. Une fois la proposition d'admission acceptée, le candidat s'inscrit administrativement auprès de l'établissement en suivant les indications figurant dans son dossier APB.